Artn'sport recrute

Le site est à la recherche de nouveaux rédacteurs - bénévoles - qui lui permettraient de se présenter toujours plus réactif sur les dernières news du ballon rond, pour nous aider à faire tourner le blog en écrivant des articles, des analyses tout ça dans la bonne humeur d'une équipe de jeunes journalistes en herbe. 
 

Que vous envisagiez une carrière journalistique, ou que vous soyez un passionné de football comme il en existe une infinité, la seule essence de recrutement est la motivation !

Mail -> ALI88830@gmail.com

 

Match en direct

Publié par A&S

 

Villarreal a commencé la saison avec un statut d’aspirant à l’Europe, le sous-marin jaune la termine en temps que relégué en D2. Une relégation à mettre sur le dos de la crise pour les dirigeants du club, une relégation du à une gestion sportive hasardeuse pour les observateurs. Retour sur la descente aux enfers del submarino amarillo.v

 

Une equipe orpheline de ses meilleurs joueurs. 

 

Véritable fléau de cette Liga, la crise ne laisse de chances à personne, et Villarreal en sait quelque chose. En effet, le président du club Fernando Roig a été contraint dans un contexte de crise économique, de réduire en début de saison son budget de 85 à 67 millions d’euros. Conséquence directe : le club valencien doit diminuer sa masse salariale afin d’équilibrer son budget et cette restriction budgétaire passe par la vente de Santi Cazorla, joueur vedette de Villarreal (20M € à Malaga) et du capitaine emblématique Joan Capdevilla (Fin de contrat, partit à Benfica). Deux des meilleurs joueurs du sous-marin jaune et acteurs majeurs du club en Liga l’an dernier, qui avait vu Villarreal terminer 4ème et de s’offrir une participation pour la Ligue des Champions.

 

Problème. Les dirigeants valenciens vont manquer leur recrutement estival, en renouvelant seulement en matière de quantité l’effectif de Villarreal, pour la qualité du côté del Madrigal – nom du stade de Villarreal – on attends toujours. Car, il est vrai que les noms de Cristian Zapata (acheté 7.5M € à l’Udinese) et de Jonathan De Guzman (8M€ à Majorque), pouvaient rassurer après la perte de deux électrons forts. Oui mais voilà, comme on dit la mayonnaise n’a pas prise, et après des prestations décevantes répétés, les nouvelles recrues ne sont pas parvenus à faire oublier leurs glorieux prédécesseurs.

 

 

Blessures répétitives et résultat irreguliers.

 

Il faut dire également que cette année le sous-marin jaune n’a pas été épargné par les blessures à répétition. Une sorte de malédiction qui touchera successivement Marcos Senna, Nilmar et qui sera sans pitié avec Giuseppe Rossi contraint d’opéré par deux fois son genou droit, cette saison. Un handicap de taille pour Villarreal qui voit son effectif décimé  et dont les recrues ne parvient pas à remplacer.

 

Et cela ne tarde pas à se confirmer au niveau des résultats de l’équipe, dés le début de la saison. Certes, commencer la Liga, en affrontant l’ogre du Barça il y a mieux, mais commencer la Liga par une gifle 5-0 il n’y a pas grand chose de pire, surtout pour un postulant à l’Europe. Comme un symbole, cette correction inaugurale plombe le début de saison de Villarreal, et la Ligue des Champions va venir relancer les doutes valenciens. En effet, le parcours de Villarreal cette année en C1 est catastrophique, avec un bilan noir de 6 défaites en autant de matchs et une place de bon dernier à la clef. Qu’il semble loin le doux souvenir de cette 1/2 finale de C1 atteint en 2006 (perdu face à Arsenal 1-0; 0-0).

 

 Aveu de Faiblesse. Les dirigeants du sous-marin jaune, dans l’incapacité à réagir à cette crise sportive, opère à une véritable parade d’entraîneurs avec 3 coachs nommés en neuf mois, le dernier en date Miguel Angel Lotina est un habitué des relégations puisqu’il est descendut en D2 respectivement avec la Real Sociedad en 2007 et le DeportivoLa Corogne en 2011. Résultat. Une instabilité de plus, qui ne règle pas les lacunes sportives.

 

 

Retour aux sources.

 

 Voilà, le sous-marin jaune a coulé cette saison et vient se tanquer en D2. Il faut donc repartir de zéros, pour ce club qui évoluait en Liga depuis 12 saisons consécutives, mais ses bases sont plutôt porteuses d’espoir. D’un point de vue financier dans un premier temps puisque, même si Villarreal subit la crise comme l’ensemble dela Liga, il reste l’un des rares clubs à ne présenter aucune dette envers le fisc. Il est important de le souligner, dans une Liga qui présente une dette de plus de 700 millions d’euros auprès du fisc.

 

De plus, la réputation du centre de formation du submarino amarillo n’est plus à faire, et il est certain que le président Roig va revenir aux sources, et d’ailleurs il devrait nommer dans les jours qui suivent, l’actuel coach de la réserve Julio Velazquez, afin de permettre cette transition. Il ne faut pas oublier, que le club va être contraint d’aligner une équipe essentiellement de joueurs de la réserve ou issus du centre de formation pour remplacer, les joueurs titulaires actuels comme Cani, Nilmar ou bien Rossi faisant jouer leurs clauses libératoires. Une remise à zéro nécessaire donc,  pour lutter contre les doutes qui n’auront de cesse d’augmenter à l’intersaison, en attendant les habitants de Villarreal espère un jour revenir en Liga dans leur sous-marin jaune.

 

 

Brechemier Benjamin (letacleur)

photos: uefa.com/fifa.com

Commenter cet article